• Un bon linguiste

    Un bon linguiste Il y a quelques mois, j'avais écrit sur la vulnérable relation existant entre traducteurs et correcteurs dans un article que j'avais intitulé Traducteurs versus correcteurs. Même si je l'ai intitulé ainsi, je ne pense pas, et je n'ai jamais pensé, qu'il devait avoir un conflit ou une compétition quelconque entre traducteurs et correcteurs lorsqu'ils travaillent sur un projet commun. Leur objectif devrait être un seul : délivrer un travail bien fait. D'autant que, beaucoup parmi nous travaillent alternativement comme traducteurs et correcteurs - moi la première. Dans l'article mentionné, j'avais parlé d'un fait qui m'était arrivé et qui m'avait complètement déstabilisée lorsque j'ai été recalée suite à un test effectué pour une agence de traduction.

    Je ne me considère pas du tout infaillible, au contraire, je vérifie constamment les mots employés dont la signification me laisse dubitative, je cherche des synonymes plus sophistiqués ou familiers d'un mot que je connais pourtant bien afin de mieux l'adapter au contexte du texte d'origine. Ce test en question ne présentait pas de difficulté particulière, c'était un petit paragraphe parlant de la France, des choses ordinaires. Pour quelqu'un ayant déjà traduit Lévi-Strauss, Paul Veyne et Pascal Picq, j'étais plutôt tranquille sur le résultat. Je ne pouvais cependant pas m'attendre à ce que le(la) correcteur(trice) remplace des dizaines de mots par des synonymes, certains ayant un sens moins adéquat que ceux que j'avais choisis.

    Cette personne avait peut-être suivi à la lettre les orientations de certains chefs de projet qui demandent d'échanger " bonnet blanc pour blanc bonnet " afin de "montrer que tu as vraiment travaillé ". J'ai déjà entendu cette phrase, mais refusé de l'appliquer : je corrige des fautes, pas les choix du traducteur. Que je sache, le choix des mots est une prérogative du traducteur. Jamais je ne chercherais des fautes qui n'existent pas, je ne pourrais plus dormir si j'avais volontairement porté préjudice à un collègue compétent. 

    Mais aujourd'hui je viens parler d'un fait contraire à celui que j'ai exposé dans mon précédent article : lorsque le traducteur est susceptible et a du mal à accepter les corrections. Il se met sur la défensive et, peut-être par fierté, se sent blessé même lorsque la correction est justifiée. Cette susceptibilité de certains collègues peut être dangereuse et engendrer de l’animosité, ce qui pourrait, à son tour, se manifester dans une correction malveillante postérieurement et des résultats faussés. 

    Tout cela m'a fait penser à la relation que j'entretien avec une collègue depuis peu. Nous travaillons pour une même agence depuis quelques années. En général, je corrige ses très bonnes traductions, mais une fois nos rôles ont été inversés. Cette agence nous permet de relire notre traduction corrigée. Sa correction était excellente, très pertinente, j'ai beaucoup appris à travers elle. Je lui étais tellement reconnaissante que j'ai lui ai envoyé un message pour la remercier. Elle m'a répondu avec un message amical, assez surprise, disant que c'était la première fois que quelqu'un la remerciait pour une correction. 

    Dans une profession déréglementée comme la nôtre, dans laquelle notre réputation dépend d’appréciations de personnes dont nous ne savons rien, je me demande comment mesurer la compétence d'un professionnel sans connaître la nature de celui qui le juge ? Cette question se place, selon moi, au cœur du travail des chefs de projet de traduction qui bien évidemment ne maîtrisent pas toutes langues parlées dans le monde, et n'ont d'autre choix que celui de faire confiance à leurs partenaires et prestataires de service. L'honnêteté s'impose alors comme un critère sine qua non dans la configuration du " bon linguiste ". Le plus difficile est de trouver un moyen de l'identifier. 

     

     

    « Um bom linguistaA tradução às avessas »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :